Le dernier jour d’un(e) condamné(e)

Le Dernier jour d'un(e) condamné(e)

théâtre

tout public et scolaires

durée 1h15

d'après Victor Hugo
adaptation Florence Le Corre-Person
mise en scène Pascal Faber et Christophe Borie

avec
Lucilla Sebastiani

lumières Sébastien Lanoue
univers sonore Jeanne Signé
musique originale Patrick Pernet
costumes Madeleine Lhopitallier

Cie L'Embellie Turquoise
www.embellieturquoise.fr

Comment écrire la dernière page de son journal quand on est condamné(e) à mort ?
Comment retracer dans l’urgence les six semaines depuis son procès jusqu’à sa propre exécution qu’on sait toute proche ?
Comment rendre la vie de l’esprit et les mouvements de l’âme de celui ou de celle qui connaît l’heure de sa propre fin ?
Victor Hugo nous livre ici un vibrant réquisitoire pour l’abolition de la peine de mort.

 

Le texte sort en 1829, sans nom d’auteur. Mais trois ans plus tard, c’est sous son nom et après une longue préface où il remet en cause tout le système pénal dans une analyse argumentée, qu’il revendique son texte.

 

Hugo a volontairement laissé anonyme son protagoniste tout comme la raison de son crime pour rendre la chose la plus universelle possible.

 

Ce spectacle a reçu le soutien de la Société des Amis de Victor Hugo, ainsi que de multiples ONG internationales (ACAT France, Pax Christi, ECPM - Ensemble Contre la Peine de mort...)

Ce texte est au programme au collège et au lycée.

"Impossible d’oublier la prestation de cette comédienne (…) Avec un tel spectacle, il y a le risque de se retrouver face à soi-même, mais ce risque d'être touché corps et âme au théâtre, vaut tous les déplacements !" Le Monde

"L’œuvre prend une autre dimension (...) Lucilla Sebastiani, habitée par son rôle, est indiscutablement une bonne comédienne (...) un texte à lire et à écouter" Figaroscope

"Lucilla Sebastiani incarne à merveille cette femme en attente, qui navigue entre espoir de grâce et détresse, broyée par les rouages d’une justice qu’elle ne comprend pas" La Provence

"L’interprétation de Lucilla Sebastiani est magistrale et impressionnante. C’est un véritable maelstrom d’émotions que la comédienne projette sur nous (…) On est touché au cœur (…) Un spectacle indispensable" Reg'Arts